Entretien avec Emmanuelle Vo-Dinh pour "Tombouctou déjà-vu"

Tombouctou évoque un endroit inconnu, un lieu fantasmé, un espace de tous les possibles. Déjà-vu vient signifier cette sensation d'étrangeté, ce souvenir d'un passé impossible à identifier, ce trouble mêlé d'un besoin de comprendre. En jouant des titre et sous-titre, une petite communauté de sept interprètes évolue sur un mode cyclique et ouvre une mise en abyme. La répétition d'une séquence chorégraphique initiale, soumise à chaque fois à différentes règles du jeu (consignes lues à haute voix), remet en question la réalité de ce qui a précédé. Dans ce « retour au même » fictif se joue pour le spectateur la question du lâcher-prise pour accéder à une perception plus contemplative. Ainsi, à travers les voix et les corps, la pièce nous parle de l'individu et du groupe, et des échappatoires que sont le rêve ou la solitude, mais aussi et surtout de ce que l'on nomme communément la liberté.

Tombouctou évoque un endroit inconnu, un lieu fantasmé, un espace de tous les possibles. Déjà-vu vient signifier cette sensation d'étrangeté, ce souvenir d'un passé impossible à identifier, ce trouble... Lire la suite

À propos de...

Détails de la vidéo

  • Langue : français
  • Durée : 12 minutes 13 secondes
  • Lieu : Avignon (La FabricA)
  • Copyright : theatre-contemporain.net / Festival d'Avignon
  • Ajoutée le 09/02/2015
  • Type : Entretien (document vidéo)

Notez cette vidéo

2 vote(s)
 
 
 
 

Soyez le premier à proposer votre commentaire !

Donnez votre avis

Merci de rester courtois dans vos commentaires !