"Jamais assez", extraits

Maîtriser le feu, en tirer du pouvoir et être galvanisé par son énergie sont à l'origine de nombreuses mythologies comme de nombreuses danses. La recherche chorégraphique n'en est pas éloignée et continue à jouer des corps pour animer, entretenir et partager cet élément. C'est pourquoi quand Fabrice Lambert découvre le film Into Eternity, il y trouve matière à une nouvelle alchimie. Le documentaire de Michael Madsen décrit, à Onkalo, en Finlande, le chantier du centre d'enfouissement des déchets nucléaires du pays. C'est un chantier titanesque, impensable, calqué sur le temps de la disparition de la radioactivité : 100 000 ans. Ce projet implique une projection temporelle insensée et, pour Fabrice Lambert, cette échelle de temps fait d'Onkalo une mythologie au présent. Une mythologie du feu sacré, qui a ceci de commun avec l'histoire de Prométhée que, d'une conquête à un instant T, s'ensuit un supplice pour l'éternité. Sur le plateau, dix danseurs dessinent une géométrie en mouvement, orientent des flux, sondent des brèches et provoquent des ruptures pour éprouver cette expérience vertigineuse, de l'énergie et de la durée. Dans un espace vide sculpté par la lumière, ils sont les maîtres d'une cérémonie où la perception de l'infini conduit à saisir le présent comme moteur générateur d'un bien commun et précieux.

Maîtriser le feu, en tirer du pouvoir et être galvanisé par son énergie sont à l'origine de nombreuses mythologies comme de nombreuses danses. La recherche chorégraphique n'en est pas éloignée et cont... Lire la suite

À propos de...

Détails de la vidéo

  • Langue : français
  • Durée : 3 minutes 36 secondes
  • Lieu : Gymnase du Lycée Aubanel
  • Copyright : Festival d'Avignon, La Compagnie des Indes
  • Ajoutée le 12/07/2015
  • Type : Extrait (document vidéo)

Notez cette vidéo

3 vote(s)
 
 
 
 

Soyez le premier à proposer votre commentaire !

Donnez votre avis

Merci de rester courtois dans vos commentaires !