Valère Novarina, "Pourquoi inventez-vous votre propre langage ?"

Question posée par le lycée Galilée de Combs-la-Ville à l’occasion de “Valère Novarina et la surprise du théâtre” rencontre à l’Odéon -Théâtre de l’Europe le 17 janvier 2011. Valère Novarina rappelle combien chacun a son propre langage comme chaque écrivain a sa respiration, sa “nage”. Bien qu’il reconnait ne pouvoir défendre cette opinion au bac il affirme que “l’organe du langage c’est la main”. Il évoque : la matérialité de l’écriture, les outils utilisées (crayons ou ordinateurs), le travail dans son atelier, l’engagement physique dans l’écriture de même que l’acteur ressent l’espace.

Question posée par le lycée Galilée de Combs-la-Ville à l’occasion de “Valère Novarina et la surprise du théâtre” rencontre à l’Odéon -Théâtre de l’Europe le 17 janvier 2011. Valère Novarina rappelle... Lire la suite

À propos de...

Détails de la vidéo

  • Langue : français
  • Durée : 7 minutes 9 secondes
  • Lieu : Odéon - Théâtre de l'Europe
  • Participants/comédiens : Marion Ferry, Valère Novarina
  • Copyright : theatre-contemporain.net / Odéon - Théâtre de l'Europe
  • Ajoutée le 17/01/2011
  • Type : Rencontre (document vidéo)

Notez cette vidéo

5 vote(s)
 
  • Ajouter sur votre site
  • Code QR de cette vidéo
  •  
 
 
 
  • 1.  le 16/02/2011 à 17:33 par graillot gérard

    Tout à fait daccord avec ce qui est dit.
    Bien vu sur l'équilibre et le déséquilibre de l'écriture. Ce pas dans le vide vers le bout d'une phrase ... sans fin.
    A la fin de l'extrait, quand on lui repose la question : Pourquoi invente tu ton propre langage? Et qu'il dit, je ne sais pas.
    Je penses que l'on écrit pour survivre à ce monde et à d'autres monde plus ou moins visibles ... comme pour respirer ... prendre un peu d'air à l'intérieur de soi pour l'expulser ... se protèger ... survivre ... Ecrire st un acte manuelle, phisyque, vilolent, guerrier. La main agit comme un chef d'orchestre, sur la plume, le crayon, le stylo ... et chaque outils écrivant différemment, module la pensée du chef d'orchestre.
    Amicalement

Donnez votre avis

Merci de rester courtois dans vos commentaires !